Les régions viticoles de France

Provence : les cépages, appellations et caractéristiques des vins de la région

Le 25 octobre 2020
vin rouge de Provence

Région du sud de la France, la Provence est réputée pour ses paysages variés entre mer et montagne. Les champs de lavande, les oliveraies et les vignobles vallonnés font la beauté du paysage provençal. Cette grande diversité de relief et de climat donne aux vins provençaux une large palette de saveurs. Nous allons découvrir dans cet article les cépages les plus cultivés en Provence, les fameuses appellations provençales ainsi que les caractéristiques des vins régionaux.

Les cépages les plus cultivés en Provence

On répertorie une douzaine de cépages entrant dans la conception des vins de la région viticole. Certains cépages sont utilisés comme base commune tandis que d’autres entreront spécifiquement dans la conception de certaines appellations de renom. Voici le détail des principaux cépages noirs cultivés en Provence :

Syrah

Ce cépage est actuellement en pleine expansion sur les terroirs de Provence. D’origine grecque, il produit de petits raisins qui donnent des vins rouges assez tanniques conçus pour la garde. En vieillissant, le produit issu de vignes Syrah délivre des arômes vanillés et de fruits rouges mûrs.

Grenache

On retrouve surtout ce cépage sur les Coteaux d’Aix-en-Provence. Le Grenache produit de grosses grappes et apprécie les sols assez sec et caillouteux. Il permet de concevoir des vins rouges et des rosés jeunes qui gagneront en caractère et en puissance en vieillissant. 

Cinsault

C’est un cépage autochtone qui fût longtemps utilisé pour la production de vin de table. Implanté sur sols de schistes, il donnera de belles grappes bien fournies qui, bien vinifiées, serviront à élaborer des vins rosés légers et pâles et de fins vins rouges.

Tibouren

C’est le cépage provençal typique. Il aimera être ensemencé près de la mer et offrira une grande délicatesse aux crus qui en seront issus. Il n’est pas rare qu’il soit assemblé à d’autres cépages régionaux pour concevoir des vins rosés élégants aux arômes de fruits.

Mourvèdre

Ce cépage apprécie particulièrement les terres calcaires et chaudes. Il mûrit lentement et donne des vins rouges caractérisés par des notes de fruits des bois. En vieillissant en cave, ils se parent d’arômes épicés et offrent une bonne structure en bouche.

Carignan

Cépage auparavant très répandu sur le vignoble provençal de par sa capacité à s’adapter aux terrains les plus pauvres, il est de moins en moins utilisé à cause de son faible rendement. Il permet toutefois de donner une bonne base pour les assemblages, car il donne des vins généreux.

Route des vins en Provence : entre champs de lavande, vignobles et oliviers
Route des vins en Provence : entre champs de lavande, vignobles et oliviers

Cabernet Sauvignon

C’est l’un des cépages le moins implantés en région. Il fit son apparition en Provence à la fin du XIXe siècle et aime particulièrement les terrains composés de graves. Il permet l’élaboration de vins rouges charpentés et, utilisé en assemblages, il offre des notes végétales et florales aux rosés de Provence.

Voici à présent le détail des principaux cépages blancs cultivés en Provence :

Rolle

Cépage assez peu connu, il se rapproche du Vermentino. Il est cultivé en Provence depuis de nombreux siècles de par sa robustesse et ses qualités gustatives. Les vins blancs issus de sa culture sont fins et gras, parfumés de notes d’agrumes significatives.

Ugni blanc

C’est la variété de cépages la plus répandue en région provençale. Il donne des grappes allongées aux gros grains juteux qui donnent des vins blancs fruités et fins.

Clairette

Ce cépage provençal est très ancien, mais assez limité en production. Le raisin produit par la Clairette confère aux vins blancs une robe jaune dorée reconnaissable. Les vins issus de ce cépage sont très aromatiques et l’on retrouve en bouche des arômes de pêche.

Sémillon

Ce cépage craint les maladies de la vigne comme la pourriture grise, mais résiste toutefois très bien aux aléas climatiques. Il est souvent utilisé en petite quantité pour ajouter aux vins une belle rondeur et une puissance en termes d’arômes.

Bourboulenc blanc

Également appelé Doillon, ce cépage se récolte en vendanges tardives. Il n’est pas très implanté en Provence en dépit de son caractère robuste et résistant. Il permet de donner de la finesse et de la rondeur aux vins.

Bouteilles de vin de Provence
Bouteilles de vin de Provence

Les fameuses appellations provençales

Il existe en Provence neuf appellations d’origine contrôlée. On retrouve ainsi quatre appellations sous-régionales :

  • AOC Coteaux d’Aix-en-Provence
  • AOC Coteaux Varois
  • AOC Côtes de Provence
  • AOC Coteaux-de-Pierrevert

Ainsi que cinq AOC Provence communales :

  • AOC Bandol
  • AOC Bellet
  • AOC Cassis
  • AOC Palette
  • AOC Les Baux de Provence

Les caractéristiques des vins régionaux

Les vins blancs provençaux sont caractérisés par leur fraîcheur, leur onctuosité et une bonne capacité de garde. Les arômes de fruits, de fleurs ou de miel donnent à ces crus un caractère particulier entre complexité et élégance.

Renommée pour ses rosés, le domaine provençal offre une palette très large. On retrouve des vins frais et légers, aux notes d’agrumes, consommés généralement en apéritif. Mais les vins rosés peuvent également se faire plus gras et épicés afin d’être consommés au cours du repas.

Quant aux vins rouges de Provence, ils se distinguent par leur fraîcheur, leurs arômes de fruits rouges et de garrigue. Ceux élevés en fûts, offriront un côté plus tannique et structuré ainsi que des notes épicées. On notera la puissance particulière des AOC et AOP de Bandol.

Nous espérons que cet article vous aura permis de mieux connaître la Provence, ses cépages, ses appellations et les caractéristiques de ses vins. La diversité des terroirs provençaux offre la possibilité de production de vins très différents qui combleront les attentes des amateurs de bonne chère.